Charte départementale sur l’utilisation agricole de produits phytopharmaceutiques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher a soumis à concertation publique une charte d’engagement qui permet d’adapter les distances de traitement à proximité de riverains.

 

Engagée le 27 mars, la concertation s’est achevée le 11 mai dernier. Les résultats de la concertation et la synthèse des observations ont été transmis à M. le Préfet. Celui-ci a approuvé la charte finalisée par sa mise en ligne sur le site internet de la Préfecture de Loir-et-Cher.

 

La charte mais aussi différents documents d’accompagnement sont consultables sur le site internet de la Chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher.

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour consulter directement cette charte :

Ce qu’on peut retenir :

Les objectifs de la charte

Dans un souci du « bien vivre ensemble », la charte vise à favoriser le dialogue entre les habitants, les élus locaux et les agriculteurs et à répondre aux enjeux de santé publique liés à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, particulièrement à proximité des lieux habités.

Son objectif est aussi de formaliser les engagements des agriculteurs du département de Loir-et-Cher à respecter des mesures de protection des personnes habitant à proximité lors de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, en réponse au nouveau contexte légal et réglementaire et dans ce cadre uniquement, en se limitant aux mesures prévues par le décret.

La charte précise notamment les distances de sécurité et les mesures apportant des garanties équivalentes en matière d’exposition des habitants. Elle constitue une condition nécessaire pour permettre une adaptation des distances de sécurité.

 

Les engagements des agriculteurs inscrits dans la charte

Les agriculteurs :

  • Utilisent uniquement des produits phytopharmaceutiques qui ont une autorisation de mise sur le marché ;
  • Respectent des prescriptions particulières relatives aux lieux dits « sensibles » (établissements scolaires, médico-sociaux, parcs publics…) accueillant des personnes vulnérables, tels que définis à l’article L. 253-7-1 du code rural ;
  • Prennent en compte les données météorologiques locales avant toute décision d’intervention, notamment la force du vent et l’intensité des précipitations qui font l’objet d’une règlementation particulière ;
  • Respectent les zones non traitées figurant dans la décision d’autorisation de mise sur le marché d’un produit commercial ou sur son étiquetage pour leur utilisation au voisinage des points d’eau (a minima 5 m) ;
  • Font contrôler les pulvérisateurs de l’exploitation au minimum tous les 5 ans jusqu’en 2020, 3 ans par la suite ;
  • Ont un Certiphyto qui atteste une connaissance minimum sur les risques liés aux produits phytopharmaceutiques en termes de santé et d’environnement et s’assurent que l’ensemble des applicateurs de produits sur l’exploitation le détiennent également.

Quelle distance ?

Quelle distance respecter à proximité d’un riverain pour les applications de produits phytosanitaires ?

Sont concernés les traitements de parties aériennes (traitements de semence  non concernés),  à proximité des zones habitées (zones attenantes aux bâtiments habités et aux parties non bâties à usage d’agrément contiguës ) ainsi que des lieux accueillant des personnes vulnérables (écoles, crèches, aires de jeux, établissements de santé, …)

En résumé :

*: La réduction de distance :

– nécessite que l’utilisateur du produit dispose de la charte d’engagement départementale (éventuellement sous forme dématérialisée) et s’y conforme. La charte est accessible sur le site internet de la Chambre d’Agriculture et prochainement sur le site de la Préfecture de Loir-et-Cher.
– ne peut s’appliquer à proximité des  lieux accueillant des personnes vulnérables (écoles, crèches, aires de jeux, établissements de santé, …)

La liste des matériels permettant de diminuer la dérive est accessible ICI

NB : pour les cultures visées par des distances de sécurité de 10 m, en cas de réalisation de traitement herbicide avec des pulvérisateurs à rampe notamment, la distance de sécurité est de 5 m

 

Liens :

•    Liste des produits concernés par la distance de sécurité incompressible de 20 mètres (PDF, 60.94 Ko)

•    Un produit de biocontrôle figurant sur la liste établie par le ministre chargé de l’agriculture et publiée au BO agri: https://agriculture.gouv.fr/quest-ce-que-le-biocontrole

•    Un produit utilisable en agriculture biologique de substances à faible risque :
https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Agriculture-Biologique

•    Un produit composé uniquement de substances de base approuvées :
http://substances.itab.asso.fr/fiches-substances-de-base

Modifier taille des textes
Contraste des couleurs